Astuces - infos - informations pratiques Fr - Des deux bouts de la terre ça parle français!

Astuces - infos - informations pratiques Fr - Des deux bouts de la terre ça parle français!

Irish Ferries : 30 ans de fidélité à Cherbourg

06 Février 2008 (Source a ferry.fr)

La compagnie, qui inaugurait hier son nouveau bateau l'Oscar Wilde, a enregistré une progression de 8,5 % l'an dernier sur sa liaison avec Rosselare (Irlande). 
Trente ans de fidélité à  Cherbourg pour une compagnie maritime : l'événement est assez rare pour le fêter. Hier, Irish Ferries célébrait sa présence sans interruption sur la ligne Cherbourg-Rosselare en rlande depuis 1978, en présentant son nouveau bateau, l'Oscar Wilde, mis en service commercial en décembre. Un ferry aux allures de petit paquebot avec salles de cinéma, restaurants, cafés, cabines confortables... pouvant transporter 1 500 passagers. 
 
Le grand patron d'Irish, Eamonn Rothwell, se réjouissait hier d'être à son bord. « Un bateau qui prouve notre confiance dans la ligne Cherbourg-Rosselare. Il nous permet de poursuivre les rotations pour le fret et les passagers tout au long de l'année. Nous sommes les seuls opérateurs à le faire. » Un optimisme partagé par Jean-Claude Camus, le président de la Chambre de commerce et d'industrie de Cherbourg. « En 2007, Irish Ferries a transporté 131 330 passagers. Soit une progression de 8,5 % par rapport à 2006. Et un bond spectaculaire de 70 % sur le mois de décembre avec l'arrivée du nouveau bateau. » Avant de préciser que le tourisme irlandais pèse « 5 millions d'euros sur l'économie locale. Nous souhaitons que les échanges se développent. Cherbourg peut jouer un rôle plus actif dans la distribution de biens à destination et en provenance d'Irlande. » 
 
Demain le fret et les conteneurs 
 
Irish Ferries est arrivé à Cherbourg en 1978 avec le Saint-Killians. Un navire qui pouvait transporter un peu plus de 200 voitures. Vingt ans plus tard, la compagnie met en service le Normandy et double sa capacité de transport. Nouveau tournant fin 2005, quand Irish décide de passer ses bateaux sous pavillon chypriote et des Bahamas. Conséquence : les marins irlandais sont remplacés par des marins des pays de l'Est. Non sans bruit puisque les bateaux seront un temps bloqués en Irlande par des mouvements sociaux. « C'est de l'histoire passée, explique aujourd'hui Eamonn Rothwell. Mais si on ne l'avait pas fait, nous ne serions pas là pour fêter les 30 ans. » 
 
Aujourd'hui, Irish Ferries s'intéresse aussi au fret, même si la compagnie mise actuellement sur le transport de conteneur avec Le Havre. Son nouveau bateau augmente considérablement ses capacités d'embarquement de camions. Le marché est porteur : Celtic link, qui se consacre uniquement au fret entre Cherbourg et l'Irlande, doit régulièrement refuser des clients faute de place.



27/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 221 autres membres